Une agate rouge sang

Dans un petit village, quelque part en France, Marie-Louise, une vieille dame presque centenaire, disparaît en léguant à celui qui s’occupe de son jardin, Mathieu Lambert, un appartement qu’elle possédait à Paris et qui est demeuré inoccupé depuis 1943.

Mathieu ne sait pas pourquoi il a hérité ce bien et va découvrir petit à petit les composantes du passé de sa bienfaitrice et, par voie de conséquence, de son propre passé.

Construit à partir d’une succession d’allers-retours dans le temps, à différentes dates clés du passé, « Une agate rouge sang » tient le lecteur en haleine du début à la fin en lui permettant de démêler progressivement le fil de l’intrigue, chaque chapitre apportant une pièce supplémentaire à la reconstitution du puzzle.

Par Frédérick Maurès que je remercie pour ce service presse.

💗💗💗

 

Ce livre est constitué de destins entrecroisés. A mesure de la progression dans la lecture, c'est effectivement un tableau qui se dessine, chaque esquisse, chaque petit bout d'information, de retour dans le passé, nous fournissant une pièce supplémentaire. Et pourtant, jusqu'au dernier moment, l'auteur arrive à conserver un effet de surprise.

Les événements principaux se déroulent pendant la seconde Guerre. Nous avons affaire à des héros et des monstres du quotidien. A des tranches de vie découpées. C'est un roman historique au fond, d’événements plausibles d'un quotidien en temps de guerre et de ses conséquences.

J'ai réellement apprécié que l'écriture et le mode de pensée de chaque chapitre soient raccords avec l'âge de son protagoniste. Un enfant de quatre ans, de dix ans ou un jeune adulte, ainsi qu'un homme âgé n'auront pas le même mode de pensée, ni les même expressions, et c'est parfaitement retranscrit.

C'était plaisant d'être emportée dans ce tourbillon. J'ai eu quelques difficultés à me lancer au départ, l'écriture étant passablement trop poétique pour moi. Mais une fois embarquée j'ai terminé de lire d'un traite. Et ça c'est particulièrement un bon point.

Tout minuscule bémol sur la fin du livre, je crois que j'aurais préféré qu'il se termine sans la dernière date ni cette sorte d'épilogue. C'eut été une fin un peu dramatique, certes, mais parfaite.

C'est une lecture vers laquelle je ne me serais pas spontanément tournée, mais je n'ai vraiment aucun regret !

Retour à l'accueil