Les sept morts d'Evelyn Hardcastle

Ce soir à 23 heures, Evelyn Hardcastle va être assassinée.

Dans cette luxueuse demeure anglaise, qui a intérêt à la tuer ?

Aiden Bishop a quelques heures pour découvrir l'identité de l'assassin et empêcher le meurtre.

Tant qu'il n'y parvient pas, il est condamné à revivre sans cesse la même journée.

Celle de la mort d'Evelyn Hardcastle.

 

Premier roman de Stuart Turton pour une première revue.

C'est un ❤️❤️❤️❤️

Un enquête policière savamment dosée avec un soupçon de fantastique. Le classicisme de l'univers associé à l'originalité du concept.
On découvre le cheminement du personnage principal (Aiden Bishop) à mesure de notre lecture, la plongée dans le livre étant étrangement aussi laborieuse que sa mise en route à lui. Il est facile de s'attacher aux même hôtes que lui, de ressentir le même mépris, la même détestation ou lassitude mais aussi la même inquiétude. Ses temps morts sont les nôtres, ses inquiétudes aussi. C'est presque fusionnel sans pour autant être martelé dans chaque phrase, le lecteur conserve sa liberté d'aborder les rencontres. Les passages violents ne sont pas excessivement décrits mais on ressent facilement l'agonie ou l'urgence des situations.


Petit bémol cependant, La fin me laisse sur ma faim. J'en suis arrivée à me dire : Tout ça pour ça ? Une histoire magnifiquement déroulée et immersive pour finir sur une conclusion un peu trop ouverte. Alors que ce livre ne prête pas tellement à un seconde tome dans la foulée. Il aurait fallu une conclusion, tout simplement.

À voir si l'auteur arrive à concrétiser cette plume avec son second roman, The Devil and the dark water dont la parution en anglais est pour octobre 2020. 

À noter que le livre audio Audible est d'excellente qualité et extrêmement agréable et prenant à l'écoute. Je le conseille vivement pour qui voudrait être encore plus plongé dans l'histoire.

Retour à l'accueil